Albert Maillard
Avant mai 1940 ( partie 1) Hitler   étend   son   hégémonie   sur   l'Europe de    l'Est.    La    Pologne    est    agressée    et Varsovie est la première ville martyre. A    l'Ouest,    la    mobilisation    générale    est déclarée,    mais    nul    ne    réagit    à    cette agression.   La   défensive   est   la   stratégie. La Belgique reste neutre.  
Avant mai 1940 ( partie 2) Les     alliés     retranchés     derrières     leurs fortifications    se    croient    à    l'abri    de    la menace allemande. Hitler,   qui   a   échappé   à   un   attentat,   veut attaquer   à   l'Ouest   malgré   l'avis   contraire de    ses    généraux.    C'est    la    "Drôle    de Guerre".   La   méfiance   règne.   1939-1940 est    un    des    hivers    les    plus    froids    que l'occident   ait   connu.   Les   alliès   renforcent leurs armements.  
Mai - Juin 1940 ( partie 1) 10   mai   1940.   Les Allemands   attaquent   la Hollande   et   la   Belgique,   2   pays   neutres. Rotterdam    est    la    2ème    ville    martyre. Après   4   jours,   la   Hollande   est   vaincue. La     Belgique,     aidée     par     les     troupes françaises résistera 18 jours. Mais    la    ruse    d'Hitler    a    réussi.        Les Allemands     attaquent     à     travers     les Ardennes    pour    encercler    les    troupes alliées. (Coup de faucille)  
Mai - Juin 1940 ( partie 2) Les   Allemands,   après   avoir   remporté   la première    bataille    de    char    de    l'histoire grâce   à   l'appui   de   leur   aviation,   foncent vers   la   Manche   qu'ils   atteignent   le   20 mai.    Les    alliés    (Français,    Anglais    et Belges)    sont    encerclés.    La    Belgique capitule   le   28   mai.   Les   troupes   alliées restantes   se   réfugient   dans   la   poche   de Dunkerke.  
Mai - Juin 1940 ( partie 3) 26 mai 1940. Sous   les   bombes   des   avions   allemands, des   milliers   de   soldats   quittent   Dunkerke et   tentent   de   rejoindre   l'Angleterre.   Les pertes     humaines     et     matérielles     sont énormes.     90.000     soldats     sont     faits prisonniers.    L'armée    française,    malgré une   belle   résistance   sur   la   Somme,   est en   déroute.   Les   Allemands   s'approchent de Paris.  
Mai - Juin 1940 ( partie 4) 10 juin 1940. Le   gouvernement   français   quitte   Paris. L'Italie   de   Mussolini   déclare   la   guerre   à la   France.   Les   Parisiens   fuient   leur   ville. C'est l'exode. 14 juin 1940. Les Allemands entrent dans Paris.  
Mai - Juin 1940 ( partie 5) A     Bordeaux     où     il     s'est     réfugié,     le gouvernement     français     ne     peut     que constater   les   dégâts.   Une   partie   de   celui- ci    veut    signer    l'Armistice,    l'autre    veut continuer   la   lutte   en   Afrique   du   Nord   et au côté de la Grande-Bretagne. L'Armistice     sera     signé     le     22     juin     à Compiègne     par     le     gouvernement     de Pétain. A   Londres   où   il   s'est   réfugié,   De   Gaulle dit    non    à    l'Armistice    et    à    la    défaite.    Il appelle    les    Français    à    poursuivre    la guerre au côté de leurs alliés.    
Eben-Emael 10 mai 1940 L'attaque   du   fort   d'Eben-Emael   le   10   mai 1940;      tourné      par      la      propagande allemande    (PK)    quelque    jours    après l'attaque.    
Réalisation Jean-Luc Maillard - Dernière mise à jour le 27/10/2017    Jean-Luc Maillard ( 2017 )
HOMMAGE
CHEZ JEAN-LUC